Hidden decay: hide the corpse that I cannot see! Some post-mortem fates today in the light of archaeo(thanato)logy: studying bones apprehending the body - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2020

Hidden decay: hide the corpse that I cannot see! Some post-mortem fates today in the light of archaeo(thanato)logy: studying bones apprehending the body

La pourriture escamotée : cachez ce cadavre que je ne saurais voir ! Quelques destins post mortem à nos jour à la lumière de l'archéo(thanato)logie : étudier les os appréhender le corps

(1, 2)
1
2

Abstract

Louis-Vincent Thomas's approach has undoubtedly helped us to understand the major role of decay in the course of funeral practices. Thanatology, which is not a science of death but rather a grouping of all the knowledge on which it is based, has as one of its research themes the experience of death for the relatives of the deceased in general and the techniques of corpse management in particular. His masterly work, which really knew no epistemological boundaries, has however only too rarely integrated archaeological data. Above all, as this researcher died more than twenty years ago, his work does not take into account the most recent results of the archaeothanatology of funerary ensembles. Yet this relatively recent discipline, which has modified the way in which burials are excavated and studied, is essential for our knowledge of past societies; it now makes it possible to reflect on the complexity of corpse management, from its treatment to its reification. In this respect, decay appears to be a key element in the grid for reading the variability of funerary practices throughout the ages, whether it is a question of hiding it, accelerating it, overcoming it or even abolishing it. Moreover, it is up to the archaeologist to distinguish between what is the intention of the burial group and taphonomic phenomena. This is what this work shows, whether it be cases of cremations or embalming or the unpublished study of a funerary complex recently excavated in Angola. Understanding the deceased from the point of view of decomposition and its stigmata in the ground also makes it possible to propose methodological reflections in the context of legal cases ("forensic archaeology").
L’approche de Louis-Vincent Thomas a sans aucun doute aidé à faire comprendre le rôle majeur de la pourriture dans le déroulement des pratiques funéraires. La thanatologie, qui n’est pas une science de la mort mais le regroupement de tous les savoirs dont c’est le sujet, a en effet pour voie de recherche, parmi tant d’autres, le vécu de la mort pour les proches du défunt en général et les techniques de gestion du cadavre en particulier. Son œuvre magistrale, qui n’a véritablement connu aucune frontière épistémologique, n’a cependant que trop rarement intégré les données de l’archéologie. Surtout, ce chercheur étant mort il y a plus de vingt ans, ses travaux ne tiennent de fait pas compte des résultats les plus récents de l’archéothanatologie des ensembles funéraires. Or, cette discipline relativement récente, qui a modifié la façon de fouiller et d’étudier les sépultures, est primordiale pour la connaissance des sociétés du passé ; elle permet aujourd’hui d’apporter des éléments de réflexion sur la complexité de la gestion du cadavre, de son traitement à sa réification. À cet égard, la pourriture apparaît comme un élément clé de la grille de lecture de la variabilité des pratiques funéraires à travers les âges, qu’il s’agisse de la cacher, de l’accélérer, de la dépasser ou même de l’abolir. En outre, il revient à l’archéologue de distinguer ce qui relève de l’intention du groupe inhumant des phénomènes taphonomiques. C’est ce que ce travail montre, qu’il s’agisse de cas de crémations ou d’embaumements ou encore de l’étude inédite d’un ensemble funéraire fouillé récemment en Angola. Appréhender le défunt sous l’angle de la décomposition, et des stigmates de cette dernière dans le sol, permet aussi de proposer des réflexions méthodologiques dans le cadre d’affaires judiciaires (« archéologie forensique »).
Not file

Dates and versions

tel-03173920 , version 1 (18-03-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03173920 , version 1

Cite

Patrice Georges-Zimmermann. La pourriture escamotée : cachez ce cadavre que je ne saurais voir ! Quelques destins post mortem à nos jour à la lumière de l'archéo(thanato)logie : étudier les os appréhender le corps. Archéologie et Préhistoire. Université de Toulouse 2, 2020. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03173920⟩
51 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More