La place des données bioarchéologiques dans les services régionaux de l’archéologie : constat et retours d’expérience - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2022

La place des données bioarchéologiques dans les services régionaux de l’archéologie : constat et retours d’expérience

(1, 2) , (3, 4) , (5, 4)
1
2
3
4
5

Abstract

Since the “law on the freedom of creation, architecture and heritage” (LCAP) of 2016, the environment has been a full-fledged component of the field of archaeology when its study provides information on the archaeological context. In this case, it is the responsibility of the regional archaeological services (SRA) to take it fully into account in their prescriptions. In this paper, we propose to draw up a report on the integration of bioarchaeological and, more generally, palaeoenvironmental data into the missions of the SRAs. This non-exhaustive feedback shows the extreme heterogeneity of practices from one service to another and, in some cases, from one agent to another. There are several reasons for this: environmental context, institutional framework (unequal regional distribution of palaeoenvironmental specialists), scientific issues, etc. Thus, the tools made available to the agents of the Ministry of Culture (e.g. national archaeological map, CTRA, etc.) do not always allow them to fully integrate these data into their missions. However, prescriptions most often include a palaeoenvironmental component, which is more or less extensive, and preventive archaeology interventions bring to light data which is most often used. At the national level, there is still a lot of room for improvement in practices and this seminar is an opportunity for specialists to express their expectations in terms of ‘methodological minimums’. In the absence of explicit regional programming of research on palaeoenvironmental data, the conclusions of these meetings will be useful to the agents of the SRA; they will nourish their practices and will make it possible to sketch out solutions for improvement.
Depuis la « loi relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine » (LCAP) de 2016, l’environnement constitue une composante à part entière du champ de l’archéologie lorsque son étude renseigne sur le contexte archéologique. Dans ce cas, il est du ressort des services régionaux de l’archéologie (SRA) de le prendre pleinement en compte dans le cadre de leurs prescriptions. À travers cette communication, nous proposons d’établir un constat sur l’intégration des données bioarchéologiques et, plus globalement, paléoenvironnementales, dans les missions des SRA. Ce retour d’expérience, non exhaustif, permet de constater l’extrême hétérogénéité des pratiques d’un service à l’autre et, dans certains cas, d’un agent à l’autre. Plusieurs raisons expliquent cet état de fait : contexte environnemental, cadre institutionnel (répartition régionale inégale des spécialistes du paléoenvironnement), problématiques scientifiques, etc. Ainsi, les outils mis à la disposition des agents du ministère de la Culture (ex : carte archéologique nationale, CTRA…) ne permettent pas toujours d’intégrer pleinement ces données à leurs missions. Pourtant, les prescriptions comportent le plus souvent un volet paléoenvironnemental, plus ou moins étoffé, et les interventions d’archéologie préventive mettent au jour des données qui sont le plus souvent exploitées. Au niveau national, les pratiques demeurent amplement perfectibles et ce séminaire est une occasion donnée aux spécialistes de s’exprimer sur ce qu’ils attendent en matière de « minimums méthodologiques ». À défaut d’avoir des programmations régionales et explicites de la recherche sur les données paléoenvironnementales, les conclusions de ces rencontres seront utiles aux agents des SRA ; elles nourriront leurs pratiques et permettrons d’esquisser des solutions d’amélioration.
Fichier principal
Vignette du fichier
2022_Nectoux_et_coll_Place_donnees_bioarcheologiques_dans_SRA_SST4_Inrap.pdf (825.46 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-03773543 , version 1 (09-09-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Élise Nectoux, Denis Guilbeau, Ewen Ihuel. La place des données bioarchéologiques dans les services régionaux de l’archéologie : constat et retours d’expérience. Carine Carpentier; Rose-Marie Arbogast; Philippe Kuchler. Bioarchéologie : minimums méthodologiques, référentiels communs et nouvelles approches : Actes du 4e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 28-29 nov. 2019, Sélestat, Inrap, 11 p., 2022, ⟨10.34692/aem0-3310⟩. ⟨hal-03773543⟩
46 View
9 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More