Integration of linear features in geographic information systems: how to build a database - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue Archéologique de l'Ouest Year : 2020

Integration of linear features in geographic information systems: how to build a database

De l’intégration des structures linéaires dans les systèmes d’information géographique : cahier des charges pour la construction d’une base de données

(1)
1

Abstract

After our participation in a national survey project on land management and a diachronic research programme focusing on the Caen Plain we have developed a database to integrate linear features (enclosures, plots and paths) in a GIS. These linear features have specific properties, relating to their capacity to transform land and the people who lived there. From an archaeological point of view, they have often little archaeological material and provide poor stratigraphic information. We are therefore attentive to the archaeological value of the data and in particular to the chronology. The database has three tables each using a different spatial scale. It is constructed on a large scale from raw data acquired from each archaeological feature, whether from a survey or an excavation. The intermediary and small scales are interpretative data tables that link on a large-scale linear features from one intervention to another and record the points that link old land registers to archaeological site plans. This makes it possible to establish a phasing of structures and map features. This database should make it possible to maintain the continuity between the different scale levels. This favours a transdisciplinary approach for archaeologists and geoarchaeologists to relationships, processes, continuities, ruptures, whilst providing information for social and environmental sciences in general.
Les participations à un projet d’enquête nationale portant sur les parcellaires et à un PCR diachronique portant sur le territoire de la Plaine de Caen nous amènent à établir un cahier des charges pour la réalisation d’une base de données traitant de l’intégration des structures linéaires (enclos, parcellaires et chemins) dans un SIG. Ces lignes, qu’elles soient traces ou fils, ont des propriétés spécifiques qu’il faut prendre en compte, relatives à leur capacité de transformation de l’espace et des hommes. Dans le même temps, elles ont, d’un point de vue archéologique, le défaut d’être pauvres en mobilier archéologique et en informations stratigraphiques. Une attention particulière est donc portée à la valeur archéologique des données, notamment dans leur dimension chronologique. La base de données développe trois tables dédiées chacune à une échelle spatiale. Elle est construite depuis la grande échelle à partir des données brutes acquises sur chaque structure à l’échelle d’une opération archéologique, que ce soit un diagnostic ou une fouille. Aux moyenne et petite échelles correspondent deux tables interprétatives des données proposant pour l’une des restitutions de lignes d’une opération et pour l’autre des points d’ancrage entre certaines données des cartes cadastrales anciennes et les cartes des vestiges archéologiques. Cela permet d’établir un phasage des structures et des traits de carte. Cette base de données doit permettre de maintenir la continuité de l’objet d’étude à travers les échelles. Cela favorise une démarche transdisciplinaire et permet une approche des relations, des processus, des continuités, des ruptures, depuis l’actuel. Les archéologues et les archéogéographes doivent pouvoir s’y retrouver. Plus largement, toutes les sciences sociales et environnementales y ont leur place.

Dates and versions

hal-03227261 , version 1 (17-05-2021)

Identifiers

Cite

David Flotté. De l’intégration des structures linéaires dans les systèmes d’information géographique : cahier des charges pour la construction d’une base de données. Revue Archéologique de l'Ouest, 2020, Varia, 36, pp.229-238. ⟨10.4000/rao.6252⟩. ⟨hal-03227261⟩

Collections

INRAP
18 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More