Un réseau de sites fortifiés du Bronze moyen autour du golfe de Lava (Corse occidentale) - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2020

Un réseau de sites fortifiés du Bronze moyen autour du golfe de Lava (Corse occidentale)

(1, 2) , (3) , (4) ,
1
2
3
4

Abstract

Although Corsica has a maritime fringe of 1,047 km, only a few Bronze Age settlements are known in its coastal zones. However, over the last forty years, the work carried out by Anne Roth, Gaëtan Congès and Laurent Vidal in the eastern plain (Sant’Agata, Mar’e Stagnu, Pinia) and by Joseph Cesari in the south-western part (Tanchiccia-Valdareddu) evidenced that settlement sites were established on both the coastal barriers and the shores of the brackish ponds. Nevertheless, this research, developed in an alluvial context, did not make it possible to define the structural and economic characteristics of sites the occupations of which are mostly dated to the end of the Early Bronze and to the mid-Middle Bronze Age. This deltaic progradation area forms about 30% of the island’s coastline. In the northern, western and southern parts of Corsica, the rocky shoreline represents 70% of the coastal territories on a strip only interrupted by the main rivers flowing along sandy beaches and deep bays.
En dépit de son importante frange maritime, la Corse ne semble compter que peu d’installations littorales à l’âge du Bronze. Ces quarante dernières années, certains travaux ont néanmoins montré la récurrence d’implantations en périphérie des lagunes, notamment sur la façade orientale (tyrrhénienne) de l’île. Ces précédentes recherches n’ont pas permis de cerner avec précision les caractères structurels et économiques de ces sites de plein air. Cette contribution vise à présenter un groupe de fortifications ceinturant le golfe de Lava, une baie du littoral occidental de la Corse, près d’Ajaccio. Au nord de ce mouillage traditionnel, sur le promontoire du cap de Pelusella, se trouve l’habitat fortifié d’A Sora, matérialisé par une enceinte de plan subcirculaire. À 3 km à l’est du trait de côte actuel, sur un éperon rocheux du massif de Ficcaghjola, se dresse l’habitat fortifié d’Albetrone, comprenant une torra, une enceinte et un secteur d’habitat. À 2,5 km à l’est de la bordure méridionale de la plage, en position dominante sur la vallée de Loriaggiu, se trouve le castellu de Pedisisu. Son sommet est occupé par une torra et son enceinte, alors qu’au pied du massif ont été identifiées des habitations. Ces trois installations, littorales et péri-littorales, permettent d’observer des fortifications montrant une organisation très classique du sud de la Corse au Bronze moyen, mais dans un cadre géographique inhabituel (la côte ouest). Leur étude illustre un quadrillage territorial dont la fonction ne peut être que postulée : surveillance des accès au littoral et/ou contrôle des terroirs constitués par des bassins versants de petites dimensions. Une telle concentration à proximité du littoral peut surprendre ; ce cas unique amène à s’interroger sur une spécificité, probablement économique, développée dans cette microrégion.
Not file

Dates and versions

hal-03216602 , version 1 (04-05-2021)

Licence

Copyright

Identifiers

  • HAL Id : hal-03216602 , version 1

Cite

Kewin Peche-Quilichini, Aurélien Tafani, Annette Palmade, Jean-Marie Fantoni. Un réseau de sites fortifiés du Bronze moyen autour du golfe de Lava (Corse occidentale). Entre terres et eaux. Les sites littoraux de l’âge du Bronze : spécificités et relations avec l’arrière-pays. Séance de la Société préhistorique française, Yves Billaud; Thibault Lachenal, Oct 2017, Agde, France. pp.319-330. ⟨hal-03216602⟩
30 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More