Les apports de la géoarchéologie au diagnostic : l’exemple de la LGV Rhin-Rhône - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2008

Les apports de la géoarchéologie au diagnostic : l’exemple de la LGV Rhin-Rhône

(1) , (1, 2) , (1)
1
2

Abstract

Fin 2004, l’opération d’archéologie préventive liée à la construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse Rhin-Rhône (reliant Dijon à Belfort), a constitué un enjeu scientifique majeur pour la connaissance des modalités de peuplement et des sociétés préhistoriques et historiques de ce vaste secteur géographique mal documenté. Ce projet a offert l’opportunité de réaliser un « transect archéologique » sur une longueur conséquente à travers des entités naturelles complémentaires susceptibles de fournir une documentation inédite sur l’histoire de l’occupation du sol entre l’implantation des premiers producteurs néolithiques et les villages actuels. L’objectif de l’approche géomorphologique, à l’occasion des sondages de diagnostic, était de retracer l’histoire pédo-sédimentaire des géosystèmes traversés.
Fichier principal
Vignette du fichier
Les_Cahiers-de-l-Inrap_02_Article_34_42.pdf (2.1 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publication funded by an institution

Dates and versions

hal-03142072 , version 1 (15-02-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

  • HAL Id : hal-03142072 , version 1

Cite

Valérie Lamy, Dominique Sordoillet, Vincent Lhomme. Les apports de la géoarchéologie au diagnostic : l’exemple de la LGV Rhin-Rhône. La géoarchéologie appliquée au diagnostic des sites du Néolithique à nos jours, Anne Speller; Gilles Bellan; Didier Dubant, May 2006, Paris, France. pp.34-42. ⟨hal-03142072⟩
51 View
73 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More