Illustration de profils squelettiques et représentation de données statistiques automatisées via un SIG (logiciel QGIS) - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2020

Illustration de profils squelettiques et représentation de données statistiques automatisées via un SIG (logiciel QGIS)

(1, 2) , (1) , (1)
1
2

Abstract

Use of digitized animal skeletal drawings to illustrate representation of skeletal parts of a given species has become common in archaeology, whether in terms of presence or absence, quantity (proportional circles) or percentage (e.g. density). Automatic quantification of these various representation models is made possible through the use of a geographical information system (GIS). In this context, it’s not the geolocation functionality that will interest us here but the possibility of introducing a dynamic link between plan projection of skeletal profiles and recording systems such as spreadsheets or databases. Statistical analyses and representations can thus be based on archived inventories. These analyses can be automated, reliable and graphically consistent, depending on dataset studied. Implementation time, which is longer than for a traditional recording, is very largely compensated by the significant time saved in data processing. Moreover, these models can be immediately reused by any archaeozoologist and for subsequent studies. Choice of percentage classes made in computer-aided design (CAD) implies additional calculations (correction of value classes) to be statistically reliable. By converting each skeletal part into a graphical entity in the GIS software, relationships (joins) can be established with data tables and their filling automatically generated. In addition, these integrated statistical tools directly calculate the value classes to be applied, depending on present dataset. This project to use a GIS, with the open source software QGIS, offers the opportunity to simplify and systematise all these working steps.
L’utilisation de dessins de squelettes d’animaux numérisés pour illustrer la représentation des parties squelettiques d’une espèce donnée est devenue courante en archéologie, que ce soit en termes de présence ou d’absence, de quantité (cercles proportionnels) ou de pourcentage (par ex. densité). La quantification automatique de ces divers modes de représentation est rendue possible via le recours à un système d’information géographique (SIG). Dans ce cadre, ce n’est pas la fonctionnalité de géolocalisation qui nous intéressera ici mais la possibilité d’introduire un lien dynamique entre la projection en plan des profils squelettiques et les systèmes d’enregistrement de type tableurs ou bases de données. Les analyses statistiques et les représentations peuvent ainsi s’appuyer sur les inventaires archivés. Ces analyses peuvent être automatisées, fiables et cohérentes graphiquement, selon l’ensemble du jeu de données étudié. Le temps de mise en œuvre, plus long que pour un enregistrement classique, est très largement compensé par l’important gain de temps acquis dans le traitement de ces données. De plus, ces modèles sont immédiatement réutilisables par tout archéozoologue et dans le cadre d’études ultérieures. Le choix des classes de pourcentage réalisé en DAO, implique des calculs supplémentaires (correction des classes de valeurs) pour être statistiquement fiable. En convertissant chaque partie squelettique en entité graphique, dans un logiciel de SIG, on peut établir des relations (jointures) avec les tables de données et générer automatiquement leur remplissage. En outre, ces outils statistiques intégrés calculent directement les classes de valeur à appliquer, en fonction du jeu de données en présence. Ce projet d’utiliser un SIG, avec le logiciel open source QGIS, offre l’opportunité de simplifier et de systématiser l’ensemble de ces étapes de travail.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020_Bemilli_et_coll_SIG_profil_squelettique_SST4_Inrap.pdf (3.68 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publication funded by an institution

Dates and versions

hal-03102525 , version 1 (07-01-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Céline Bemilli, Emeline Le Goff, Michel Coutureau. Illustration de profils squelettiques et représentation de données statistiques automatisées via un SIG (logiciel QGIS). Carine Carpentier; Rose-Marie Arbogast; Philippe Kuchler. Bioarchéologie : minimums méthodologiques, référentiels communs et nouvelles approches : Actes du 4e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 28-29 nov. 2019, Sélestat, , 7 p., 2020, ⟨10.34692/2yx4-eq45⟩. ⟨hal-03102525⟩
73 View
157 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More