Diagnostics des aires sauvages néolithiques et protohistoriques dans la moyenne vallée de la Vesle (Marne, Grand Est) - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2020

Diagnostics des aires sauvages néolithiques et protohistoriques dans la moyenne vallée de la Vesle (Marne, Grand Est)

(1, 2) , (1)
1
2

Abstract

Regularly, in Reims sector and more widely in Champagne, diagnostic operations see the discovery of I-U-V-Y and W profile pits. The initial postulate, resulting from recent synthesis work, is that these pits are hunting traps, marking an ancient human presence (between the beginning of the Neolithic and the end of the Bronze Age), in areas with little or no anthropisation, far from habitats. Although a priori isolated on a small scale, these pits are in fact part of complexes that often extend over several dozen hectares, the scale of the archaeological diagnostic being the most suitable for understanding such devices. The systematic inventory of these pits, in the middle basin of the Vesle, reveals interesting spatial data. In the Neolithic period, when the habitats were concentrated very close to the river, signs of human presence can be followed up to 4 km back on both sides. At the end of the Bronze Age, human occupation moved a little further back from the river. However, the hunting grounds in the area remain more or less the same as in the Neolithic period, indicating that the valley was only partially settled until the end of the Bronze Age. The few environmental studies carried out on these pits, particularly malacological ones, offer interesting results for understanding the general framework of the hunting areas to which they relate. Contrary to popular belief, it would seem that, at least where the studies were carried out, in the Neolithic period the « wild areas », where the traps are located, set back from the habitats, were mainly open meadows with little woodland and punctuated by ponds. At the end of the Bronze Age, a drying out and reforestation of sometimes dense secondary forests can be observed in at least one of these areas. However, these results are still too sporadic, both chronologically and geographically, to be generalised to the whole valley over the period in question. The global consideration of hunting traps, essentially found « isolated » during archaeological diagnoses (or incidentally during excavations), therefore provides data that enriches our understanding of Neolithic and protohistoric human occupation. In this context, archaeological diagnoses are effective analytical tools for understanding human occupation outside of settlements, insofar as they are combined with precise and complete studies of certain well-dated contexts.
Régulièrement, dans le secteur de Reims et plus largement en Champagne, les opérations de diagnostics voient la mise au jour de fosses à profil en I-U-V-Y et W. Le postulat de départ, issu de travaux de synthèse récents, est que ces fosses sont des pièges de chasse, marquant une présence humaine ancienne (entre le début du Néolithique et la fin de l’âge du Bronze), dans des aires peu ou pas anthropisées, éloignées des habitats. A priori isolées si l’on reste sur des échelles réduites, ces fosses participent en réalité à des complexes qui souvent s’étendent sur plusieurs dizaines d’hectares, l’échelle du diagnostic archéologique étant de ce fait la plus apte à la compréhension de tels dispositifs. L’inventaire systématique de ces fosses, dans le bassin moyen de la Vesle, fait apparaître des données spatiales intéressantes. Au Néolithique, alors que les habitats sont concentrés très près de la rivière, les indices de présence humaine peuvent être suivis jusqu’à 4 km en retrait, ce sur les deux versants. À la fin de l’âge du Bronze, l’occupation humaine s’est un peu enfoncée en retrait de la rivière. À l’échelle du territoire, les aires de chasse restent cependant peu ou prou les mêmes qu’au Néolithique, indiquant une colonisation très partielle de la vallée jusqu’à la fin de l’âge du Bronze. Les quelques études environnementales menées sur ces fosses, notamment malacologiques, offrent des résultats intéressants pour comprendre le cadre général des aires de chasse auxquelles elles se rapportent. Contrairement aux idées reçues, il semblerait, du moins là où les études ont été menées, qu’au Néolithique les « aires sauvages », où se trouvent les pièges, en retrait des habitats, aient été surtout constituées de prairies ouvertes, peu boisées et ponctuées de mares. À la fin de l’âge du Bronze, un assèchement et un reboisement de forêts secondaires parfois denses peut être constaté sur au moins une de ces aires. Cependant, ces résultats sont encore trop ponctuels, tant du point de vue chronologique que géographique, pour pouvoir être généralisés à l’ensemble de la vallée sur la période concernée. La prise en compte globale des pièges de chasse, essentiellement retrouvés « isolés » lors des diagnostics archéologiques (ou incidemment sur des fouilles), offre donc des données enrichissant notre compréhension des occupations humaines néolithiques et protohistoriques. Les diagnostics archéologiques constituent en ce cadre des outils d’analyse efficaces pour appréhender les occupations humaines hors habitats, dans la mesure où ils sont combinés à des études précises et complètes de certains contextes bien datés.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020_Garmond_Bundgen_Aires_sauvages_Neo_Bronze_Vesle_SST2_Inrap.pdf (17.91 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publication funded by an institution

Dates and versions

hal-02489707 , version 1 (24-02-2020)
hal-02489707 , version 2 (01-02-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Nicolas Garmond, Sidonie Bündgen. Diagnostics des aires sauvages néolithiques et protohistoriques dans la moyenne vallée de la Vesle (Marne, Grand Est). Le diagnostic comme outil de recherche : 2e séminaire scientifique et technique de l'Inrap, David Flotté; Cyril Marcigny, Sep 2017, Caen, France. https://sstinrap.hypotheses.org/4689, ⟨10.34692/hxve-7s61⟩. ⟨hal-02489707v2⟩
133 View
115 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More