Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Etoile- Saint-Cyrice, Eglise Saint-Cyrice

Résumé : Le diagnostic archéologique a porté sur la stratigraphie des niveaux environnant l’église de Saint - Cyrice et sur la configuration de l’édifice en élévation. Les six sondages ouverts autour de l’église ont mis en évidence la proximité des niveaux archéologiques par rapport au sol actuel, en particulier au nord où les sépultures du cimetière communal les plus récentes sont apparues sous quelques centimètres de terre végétale. Les sondages ont également montré la faible profondeur du substrat géologique dans lequel les fondations de l’édifice sont partout ancrées. Les niveaux archéologiques ont ainsi une puissance de 1 m au nord et de 0,50 m environ au sud. Il est probable que la surélévation du sol du côté nord soit lié à l’apport régulier de remblais destinés à enfouir les inhumations et permettre le creusement de nouvelles fosses. Cette surélévation a conduit à condamner la porte perçant le flanc nord de l’édifice. Au sud, des inhumations ont été également observées dont au moins deux sépultures collectives ou réductions de sépultures témoignant de la dispersion des inhumations avant la délimitation du cimetière au xixe. La fondation du mur de clôture du cimetière a été vue dans le sondage situé au sud-est de l’église. Sous l’esplanade qui se développe au sud de l’église, les sondages ont mis en évidence l’aménagement d’un sol caladé au xixe siècle. Sous ce sol, dans la partie la plus méridionale de l’espace ouvert, un niveau de sol plus ancien, datable de la fin du moyen âge grâce au matériel céramique piégé, a été mis au jour. L’église dans son état actuel occupe une surface carrée hors tout de 10 m de côté. Elle se compose d’une travée voûtée en berceau plein cintre et d’une abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four. Quatre puissants contreforts épaulent l’édifice. Les parements d’origine sont constitués de moellons et de blocs taillés dans un grès semi-ferme de teinte ocre jaune. Les joints sont fins et les assises variables en hauteur sont régulières. Le mortier de la maçonnerie initiale se caractérise par sa teinte jaune et l’inclusion de gravillons roulés grossiers. Hormis ceux de l’abside relativement préservés, les parements des murs gouttereaux comme ceux des contreforts ont été plusieurs fois remaniés et restaurés. Les parois internes sont enduites et ornées de peintures murales. Une porte s’ouvre vers le sud et trois baies éclairent l’intérieur. Parmi celles-ci, seule la baie ébrasée située dans l’axe du chevet est d’origine. Les autres ouvertures – un oeil-de-boeuf dans le pignon ouest et une fenêtre cintrée au sud – sont des créations modernes. La porte d’accès au sud a également été modifiée : la porte d’origine se situait plus à l’est comme le révèle son piédroit piégé dans la maçonnerie de la façade. L’édifice a été amputé de la partie occidentale de sa nef. Des vestiges de maçonnerie retrouvés dans l’un des sondages permettent d’assigner une longueur minimale de 15 m à l’édifice primitif, mais sa façade ouest d’origine n’a pas été localisée.
Complete list of metadatas

https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02457030
Contributor : Robert Thernot <>
Submitted on : Monday, January 27, 2020 - 5:18:16 PM
Last modification on : Tuesday, January 28, 2020 - 1:36:26 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02457030, version 1

Collections

Citation

Robert Thernot, Catherine Richarte-Manfredi, Xavier Milland. Etoile- Saint-Cyrice, Eglise Saint-Cyrice. [Rapport de recherche] Inrap MED. 2016. ⟨hal-02457030⟩

Share

Metrics

Record views

18