Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Troissereux, Oise (Picardie), “25-27 rue de Calais - tranche 3”. Une occupation mérovingienne et carolingienne : rapport de fouilles

Résumé : L’opération a permis de détecter quatre phases d’occupation qui s’étendent de la Protohistoire ancienne à l’époque médiévale. Il s’agit tout d’abord d’un modeste ensemble de fosses isolées et réparties en deux points du site datées de l’âge du Bronze. Ensuite, se dessine un large fossé linéaire qui traverse le site d’est en ouest et se poursuit en dehors de l’emprise. Il n’a livré aucun reste mobilier mais les recoupements stratigraphiques montrent son antériorité par rapport à la première phase du haut Moyen Âge. Le comblement indique une utilisation vouée au drainage ou à l’apport d’eau d’un point situé dans le fond du vallon sec jusqu’au Thérain. Il est relié à une autre portion de fossé orientée nord-sud d’époque indéterminée mais probablement contemporaine de par leur relation. Enfin, l’ensemble de la parcelle est densément investie entre la seconde moitié du VIIe et le IXe siècle. L’occupation est matérialisée par de nombreux types de structures : des fours, des fonds de cabane, des trous de poteau, des silos, des puits, une sépulture et diverses fosses aux fonctions variées. Trois principaux secteurs de concentration de structures se dessinent : un secteur médian sud où se concentrent de nombreux bâtiments sur poteaux et de grandes fosses, un secteur oriental surtout marqué par la présence de fours domestiques et une dernière zone située à proximité de l’angle nord-est constituée de fosses et de trous de poteaux. L’ensemble est accompagné de structures réparties de manière plus lâche en périphérie de ces différents espaces. L’habitat principal situé dans la zone médiane s’accompagne de deux autres unités d’occupation. L’une d’entre elle a pu abriter une habitation de deuxième rang ou un groupement d’annexes, dans tous les cas la carte de répartition du mobilier atteste de sa position secondaire. Le type de structures rencontrées et l’organisation du site atteste d’une occupation vouée aux activités agro-pastorales. Comme d’autres établissements de la même période, cette unité agricole regroupe également un secteur d’activité plus spécifique et artisanal avec le secteur des fours culinaires. Même si cette unité a bien pu être mise en évidence, l’ensemble de l’occupation de cette période n’a sans doute pas été entièrement découverte. Il est fort probable que d’autres groupements se répartissent ailleurs dans cette vallée. D’ailleurs, plusieurs indices en témoignent au regard des résultats des diagnostics de 2011 et 2013. Il en est de même au sud comme le souligne la présence de mobilier dans les niveaux tourbeux. La présence de l’eau étant l’un des éléments primordiaux dans le choix d’implantation du site, il est fort probable que les berges du cours d’eau aient été également investies. Le site de Troissereux fait probablement partie intégrante d’un groupe de plusieurs unités réparties de manière plus lâche. Il est abandonné au cours de la période carolingienne. L’exemple de Troissereux permet d’apporter sa contribution aux débats sur la formation des villages au cour du haut Moyen Âge.
Complete list of metadatas

https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02447079
Contributor : Vaiana Vincent <>
Submitted on : Tuesday, January 21, 2020 - 1:06:39 PM
Last modification on : Saturday, September 5, 2020 - 3:04:01 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02447079, version 1

Citation

Amandine Gapenne, Cécile Bouet, Nathalie Buchez, Sylvie Coutard, Vaiana Vincent. Troissereux, Oise (Picardie), “25-27 rue de Calais - tranche 3”. Une occupation mérovingienne et carolingienne : rapport de fouilles. [Rapport de recherche] Inrap Nord-Picardie. 2016. ⟨hal-02447079⟩

Share

Metrics

Record views

55