Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Nord-Pas-de-Calais, Lestrem, ZAC de la rue des Mioches : rapport de diagnostic

Résumé : Les sondages ont révélé une occupation humaine ancienne. Trois grands ensembles d'occupations de La Tène D2 et de la période gallo-romaine ont été reconnus ainsi que trois petites concentrations de fosses attribuables aux périodes médiévale et moderne. Un premier ensemble de vestiges, interprétés comme un site d'habitat enclos a été mis en évidence. La reconnaissance d'un double fossé d'enclos englobant une surface d'environ 1 hectare, dans laquelle plusieurs secteurs domestiques ont été identifiés, témoigne d'une activité anthropique importante, de type ferme indigène, à une période de transition de La Tène D2 et de la période romaine. Des cloisonnements internes sous forme de fossés, l'identification d'au moins un grenier sur poteaux, des ensembles de fosses polylobées, des zones dédiées à l'habitat et des traces d'une activité métallurgique laissent apparaître une utilisation multiple de cet espace, à vocation d'habitat, de stockage et d'artisanat. Ils présagent d'une occupation dense à l'intérieur de l'enclos. De plus, celle-ci semble ne pas se contenir à ce secteur puisque deux autres zones riches en structures ont été identifiées. Un second secteur d'occupation est matérialisé par la présence d'au moins un enclos englobant une surface d'environ 3000 m² dans laquelle un bâtiment à une nef, sur six poteaux et des fosses de rejet domestique ont été repérés. D'un bon niveau de conservation, il n'a pourtant livré que peu de mobilier permettant de lui attribuer une datation précise mais la nature du comblement et les quelques éléments céramique récoltés en surface permettent d'envisager une datation de La Tène D2 ou de la période romaine de cet ensemble. Les nombreux recoupements de fossés dans ce secteur laissent présager d'un phasage des installations ou de réaménagement de l'occupation anthropique, partiellement observés dans cette zone. Enfin, une troisième occupation caractérisée par un réseau de fossés de parcellaire, des fosses et des ensembles de fosses polylobées à caractère domestique s'étend sur une superficie d'environ 8300 m². De nombreuses structures ont livré du mobilier céramique permettant d'attribuer une datation homogène à l'ensemble : la période augustéenne. Dans un terroir peu documenté au niveau archéologique, la densité des vestiges datés de La Tène D2 et de la période gallo-romaine repérée sur ce diagnostic est intéressante. La fonction de cette implantation et son évolution chronologique n'ont été que partiellement observés. L'occupation anthropique médiévale et moderne est caractérisée par trois petites concentrations de fosses. Trois périodes y ont été mises en évidence : l'une du XIVe s., peu documentée, une autre de la fin du XVIe ou du début du XVIIe s., plus importante avec sans doute la présence de 4 ou 5 grandes fosses sur une longueur de 41 m, et enfin un indice isolé du XVIIIe s. Ces concentration sont cependant difficiles à interprétées comme des traces d'une occupation dense du secteur au Moyen Âge. Enfin, la nature du substrat, argileux, a favorisé l'implantation d'un réseau de fossés de drainage dense. Ils confirment la difficulté de la mise en valeur agricole de ces terres dès le Moyen Âge.
Complete list of metadatas

https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02446417
Contributor : Vaiana Vincent <>
Submitted on : Monday, January 20, 2020 - 6:32:58 PM
Last modification on : Tuesday, January 21, 2020 - 9:51:36 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02446417, version 1

Collections

Citation

Sandrine Vistel, Ludovic Notte, Sophie Oudry, Vaiana Vincent. Nord-Pas-de-Calais, Lestrem, ZAC de la rue des Mioches : rapport de diagnostic. [Rapport de recherche] Inrap Nord-Picardie. 2014. ⟨hal-02446417⟩

Share

Metrics

Record views

22