Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Nord-Pas-de-Calais, Bergues, ancienne gendarmerie, rue de l'Arsenal. Le couvent des Dominicains : rapport de diagnostic

Résumé : Désaffectée depuis quelques années, l’ancienne gendarmerie de Bergues est située dans la partie ouest de la ville fortifiée. Le secteur diagnostiqué est situé dans une zone basse, humide, en rive droite de la Colme canalisée. Il repose sur des formations naturelles alternant des sables bleutés hydromorphes et des tourbes riches en éléments ligneux de gros calibre, qui témoignent de la présence d’une ripisylve. Le terrain comporte les constructions de l’ancien couvent des Dominicains de Bergues, fondé en 1244/1245 par les comtesses Jeanne et Marguerite de Flandres. Les substructions mises au jour correspondent à une partie de l’église, aux ailes orientale et septentrionale du cloître ainsi qu’à des bâtiments qui se greffent à cet ensemble. Trois secteurs d’inhumations ont été identifiés : l’église, la galerie du cloître, ainsi qu’un espace jouxtant le choeur des Dominicains au nord. L’ensemble funéraire est évalué entre 400 et 630 tombes. Le couvent repose sur une assise de remblais. Leur surface au sol excède celle des bâtiments, sans que l’on sache s’il s’agit d’une précaution destinée à mettre hors d’eau un large périmètre autour des constructions, ou si l’on envisage, dès l’origine, une extension des masses bâties. On perçoit peu d’éléments de l’église, les investigations étant contraintes par la présence de l’ancienne gendarmerie et des aménagements associés. Son emprise et son plan peuvent être restitués à partir de sa représentation sur le plan géométral de 1808 : une nef rectangulaire, un choeur très allongé, pour des dimensions restituées à 63 m de long pour 21 m de large. L’aile orientale du cloître est contenue en totalité sur la parcelle. Il s’agit d’un bâtiment de plan rectangulaire, de près de 30 m de long pour 10 m de large. À l’ouest, la construction intègre la galerie du cloître, dont on estime la largeur à 2,15 m. Cette galerie, dont le ou les niveaux de sols ne sont pas conservés, constitue un lieu d’inhumation privilégié. Il est plausible que l’aile septentrionale participe du même programme constructif que l’aile orientale. Elle se développe en retour d’équerre, et est partiellement incluse dans le terrain investigué. De vastes jardins jouxtent les bâtiments conventuels à l’est, dans la zone humide. Le démantèlement du couvent intervient en 1810/1811, après une utilisation militaire voire industrielle des locaux pendant la période révolutionnaire.
Complete list of metadatas

https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02445418
Contributor : Vaiana Vincent <>
Submitted on : Monday, January 20, 2020 - 10:58:24 AM
Last modification on : Tuesday, January 21, 2020 - 1:57:29 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02445418, version 1

Citation

Christine Cercy, Muriel Boulen, Noémie Gryspeirt, Mathieu Lançon, Vaiana Vincent. Nord-Pas-de-Calais, Bergues, ancienne gendarmerie, rue de l'Arsenal. Le couvent des Dominicains : rapport de diagnostic. [Rapport de recherche] Inrap Nord-Picardie. 2014. ⟨hal-02445418⟩

Share

Metrics

Record views

36