Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Nord-Pas-de-Calais, Crespin, Chasse de l'Abbaye : rapport de diagnostic

Résumé : Un projet de lotissement est à l’origine d’un diagnostic réalisé en novembre 2014 à Crespin, « Chasse de l’Abbaye ». L’emprise, d’une surface de 7 579 m², se situe dans le cœur ancien du village de Crespin, au nord de cette agglomération aujourd’hui très étendue. L’occupation mise en évidence se répartit sur l’intégralité de l’emprise et est largement diachronique : on distingue jusqu’à six grandes séquences d’occupation qui remontent au moins à la Protohistoire ancienne, trois d’entre elles concernant les restes de l’abbaye bénédictine masculine de Saint-Landelin. Situé en rive gauche de l’Hogneau, le site de Crespin occupe une position d’interfluve. L’observation répétée d’une nappe graveleuse fluviatile laisse supposer que l’abbaye est installée en bas du versant sur une terrasse alluviale. Les vestiges des périodes protohistoriques et antiques paraissent peu nombreux sur l’emprise ; 2 fosses contigües ont livré un mobilier qui permet de les attribuer à la Protohistoire ancienne. L’époque antique n’est pas clairement représentée ; il en va de même pour l’époque mérovingienne, pour laquelle aucun vestige n’est mis au jour, bien que l’abbaye Saint-Landelin soit fondée au VIIe siècle. L’occupation est de nouveau détectée pour l’extrême fin de l’époque carolingienne. Sous forme d’horizons humifères et de structures en creux, elle est inégalement répartie sur le terrain. Le nouveau hiatus entre cette occupation et l’état du Bas Moyen Âge, caractérisé par une cour en pente (?) à l’ouest et des constructions très soignées à l’est constitue un possible effet de nos investigations. Les deux bâtiments médiévaux appartiennent vraisemblablement au carré claustral, ou, plus généralement, aux lieux de vie monastiques. Le plus septentrional présente de nombreux remaniements. Ces bâtiments habitables sont dotés de sols pavés de petits carreaux caractéristiques de cette partie de la vallée de l’Escaut, et pour lesquels on propose une datation au milieu ou à la seconde moitié du XIVe siècle. Les XVIIe et XVIIIe siècles se caractérisent, à l’ouest, par l’édification de bâtiments à usage agricole ou de service, dans ce que l’on suppose être la basse-cour et/ou le verger de l’abbaye Saint-Landelin. À l’est, l’implantation d’une imposante bâtisse de 16 m de largeur et dotée d’une galerie implique un nivellement et une transformation radicale du secteur. Cette construction de près de 1 110 m² peut être identifiée par analogie avec les données publiées par l’abbé Trelcat comme l’une des campagnes de travaux menées sous l’abbatiat de Spildooren, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Il s’agirait des anciens dortoirs ou, plus généralement, des quartiers monastiques ; d’après les plans par masses de cultures, elle se raccorderait à l’ancien chœur de l’abbatiale. Un fois vendu comme Bien National, ce bâtiment est réutilisé en brasserie et distillerie par Marc Delannoy. Plus au nord, subsistent les fondations d’une construction érigée entre 1805 et 1818 assimilée à des écuries. Les vestiges industriels ont amplement été récupérés au moment du démantèlement de la brasserie-distillerie (1866). Malgré l’implantation, pendant une soixantaine d’années d’une petite industrie, l’abbaye Saint-Landelin, et a fortiori les vestiges antérieurs sont encore très bien conservés. Les vestiges s’étendent largement au-delà de l’emprise investiguée, dans toutes les directions possibles.
Complete list of metadatas

https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02443694
Contributor : Vaiana Vincent <>
Submitted on : Friday, January 17, 2020 - 12:34:56 PM
Last modification on : Monday, January 20, 2020 - 9:32:48 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02443694, version 1

Collections

Citation

Jennifer Lantoine, Christine Cercy, Vaiana Vincent, Yves Créteur. Nord-Pas-de-Calais, Crespin, Chasse de l'Abbaye : rapport de diagnostic. [Rapport de recherche] Inrap Nord-Picardie. 2015. ⟨hal-02443694⟩

Share

Metrics

Record views

34