Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Pitgam (59), projet d'interconnexion : rapport de diagnostic

Résumé : Ce diagnostic a révélé une importante implantation rurale gallo-romaine qui correspond à la continuité des sites fouillés en 1997 par K. Bouche et en 1998 par S. Gaudefroy. Les sondages archéologiques ont révélé, une fois de plus, une implantation rurale côtière gallo-romaine, dès l'époque pré-flavienne et jusqu'au IIIe siècle, ainsi qu'une présence médiévale et post médiévale. Les vestiges antiques prennent place sur une éminence peu accentuée, situé au-dessus de 2m50 d'altitude. Nous nous trouvons exactement sur le rebord argileux de la Flandre intérieure face à la Flandre Maritime. L'ensemble des vestiges se répartisse sur la totalité de l'emprise et se caractérise par une forte densité de réseaux fossoyés, de fosses et de trous de poteau. La phase de diagnostic n'a pas permis de déterminer la fonction précise de ces espaces, mais l'ensemble du mobilier gallo-romain recueilli incite à penser que nous nous trouvons à proximité d'une zone d'habitat vraisemblablement lié à l'exploitation du sel. La présence d'une fosse de rejet de bûcher funéraire souligne aussi la présence de vestige lié au rituel de l'incinération. Ce site s'inscrit dans une problématique d'organisation et d'implantations des sites contemporains le long d'une ancienne frange côtière isocline dont la vocation artisanale liée à l'exploitation du sel est avérée. Ces sondages complètent donc les données issues des différentes opérations réalisées sur le littoral de la Gaule Belgique où au moins une dizaine d'ateliers sont connus. L'implantation de ces sites, en retrait du littoral et dans des zones marécageuses, est induite par le contexte géographique : ces marécages étaient inondés par la marée et permettaient de profiter de retenues naturelles dans lesquelles pouvait s'opérer la concentration de la saumure. La plupart des sites repérés à Steene et à Pitgam se situent en avant de la limite de la transgression, à l'altitude moyenne des 2m-2m50 NGF et à proximité d'un chenal de marée ou de petits watergangs qui arrivent souvent au pied des sites. Ils attestent de la densité des foyers de peuplement à l'époque gallo-romaine et plaident pour une occupation développée de la plaine maritime. Ces sites s'organisent non loin d'un axe de circulation. Ils fonctionnent vraisemblablement autour d'une économie mixte fondée sur l'agriculture, l'élevage et la production de sel. Le corpus céramique grandissant permettra à terme la définition du faciès de la partie occidentale de la cité des Ménapiens, faciès particulier dans l'antiquité dans lequel la céramique culinaire chamottée occupe encore au second siècle de notre ère une part importante. Le littoral, situé en dehors des influences urbaines, conserve dans l'antiquité un répertoire céramique où les formes modelées restent importantes.
Document type :
Reports
Complete list of metadatas

https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02427239
Contributor : Sophie Oudry <>
Submitted on : Friday, January 3, 2020 - 1:31:35 PM
Last modification on : Thursday, June 4, 2020 - 4:36:06 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02427239, version 1

Citation

Emmanuel Elleboode, Sonja Willems, Sophie Oudry. Pitgam (59), projet d'interconnexion : rapport de diagnostic. [Rapport de recherche] Inrap NP. 2013, pp.86. ⟨hal-02427239⟩

Share

Metrics

Record views

42