Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Un habitat en pierre sèche du Bronze ancien : architectures et comparaisons

Résumé : 12 Un habitat en pierres sèches du Bronze ancien : architecture et comparaisons Y. Pailler, C. Nicolas Résumé Sur le site de Beg ar Loued, deux maisons en pierres sèches appartenant à deux phases d'occupation distinctes ont été reconnues. Leur plan est complet à l'exception de leur extrémité orientale qui a été partiellement épierré pour la mise en culture d'une petite parcelle à une période récente. La première maison, allongée et régulière, est probable-ment de forme ovale ; elle a été occupée entre 2200 environ et 2200/1950 cal BC. Après une phase d'abandon assez courte, une seconde maison a été érigée sur les ruines de la première ; elle sera occupée en continu jusqu'à environ 1800 cal BC, date de l'abandon du site comme habitat. Cette seconde maison d'un module plus réduit est aussi celle qui est la mieux conservée avec des murs encore en élévation sur plus d'un mètre par endroits. Les murs porteurs de cette maison érigée sur des fondations peu stables ont connu des problèmes de portée que les habitants ont tenté de pallier à l'aide de différents procédés (dalles de soutènement, contreforts). Le toit de cette seconde bâtisse reposait directement sur les murs, alors que la première maison disposait d'un axe faîtier suppor-tant la charpente. C'est également lors de cette deuxième phase d'occupation que seront bâtis des aménagements externes comme un appentis, une cour avec une entrée dallée et des murets en pierres sèches. Si les maisons de Molène sont originales dans le Nord de la France du fait de leur mode de construction, un tour d'horizon des maisons érigées dès le Campaniforme montre que la forme ovale ou à façades arquées est largement répandue en Europe. Mais c'est surtout dans les archipels des Hébrides et des Shetland (Écosse) que se trouvent les meilleurs parallèles architecturaux, tant par le choix du matériau de construction, la forme des maisons et leur stricte contemporanéité avec celles de Molène; caractéristiques auxquelles on pourrait ajouter leur implantation insulaire. Abstract On the site of Beg ar Loued, the two dry-stone houses belonging to two different occupation phases have been recognised. Their plan is nearly complete, except at their eastern end, where the stones have been cleared for farming activities in recent times. The first house, oblong and regular, is probably oval-shaped and has been occupied between c. 2200 and 2200/1950 cal BC. After a quite short phase of abandonment, a second house is built on the ruins of the first one and was occupied continuously until c. 1800 cal BC, when the site ceased to be used as settlement. This second house, shorter in size is also the best preserved with walls still measuring more than one meter high in some places. The load-bearing walls of this house built on unstable foundations
Complete list of metadatas

https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02324251
Contributor : Yvan Pailler <>
Submitted on : Wednesday, May 27, 2020 - 4:03:45 PM
Last modification on : Monday, June 29, 2020 - 11:40:08 PM

File

018_C3.12_Pailler_Nicolas.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-02324251, version 1

Collections

Citation

Yvan Pailler, Clement Nicolas. Un habitat en pierre sèche du Bronze ancien : architectures et comparaisons. Yvan Pailler; Clément Nicolas. Une maison sous les dunes : Beg ar Loued, île Molène, Finistère. Identité et adaptation des groupes humains en mer d'Iroise à la transition des IIIe – IIe millénaires avant notre ère, Sidestone press, pp.225-289, 2019, 978-9-088-90380-9. ⟨hal-02324251⟩

Share

Metrics

Record views

101

Files downloads

16