Le rempart chasséen de Château-Percin à Seilh (Haute-Garonne) : Une architecture monumentale de terre et de bois

Résumé : Les sites fossoyés et palissadés constituent certainement l’une des manifestations architecturales les plus remarquables des populations du Néolithique moyen. L’occupation chasséenne de Château-Percin à Seilh (Haute- Garonne), ceinturée par deux systèmes d’enceintes successifs, a livré plusieurs milliers de vestiges d’un rempart massif élaboré en bois et en terre crue. Un violent incendie est à l’origine à la fois de la destruction et de la préservation partielle de ce témoin exceptionnel qui permet d’appréhender l’architecture et les techniques de mise en oeuvre de ces ouvrages au caractère monumental souvent supposé mais rarement observé.
Document type :
Directions of work or proceedings
Complete list of metadatas

https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02295698
Contributor : Carine Carpentier <>
Submitted on : Tuesday, September 24, 2019 - 1:59:23 PM
Last modification on : Monday, October 14, 2019 - 7:16:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02295698, version 1

Citation

Fabrice Pons, Muriel Gandelin, Alex Bayliss, Roberta Bevilacqua, Laurent Bruxelles, et al.. Le rempart chasséen de Château-Percin à Seilh (Haute-Garonne) : Une architecture monumentale de terre et de bois. Inrap. ⟨CNRS Éditions⟩, 314 p., 2018, Recherches archéologiques 14, 978-2-271-12122-6. ⟨hal-02295698⟩

Share

Metrics

Record views

22