Trith-Saint-Léger, Nord, îlot des Fontaines. Traces d'occupation médiévale et approche géomorphologique en bordure de l'Escaut : rapport de diagnostic

Résumé : Cette opération de diagnostic a été limité à l'ouverture de sondages profonds. Ces derniers ont permis de réaliser un transect géomorphologique de cette partie de la vallée ancienne de l'Escaut. Le niveau le plus ancien atteint correspond à une nappe graveleuse et est attribué au pléniglaciaire weichsélien. Ce dernier est scellé par des limons tardiglaciaires, recelant une importante malacofaune et des débris organiques, et par des limons du Dryas récent. La présence d'un paléochenal tardif traversant l'emprise est confirmée par une importante épaisseur de tourbes, non datées avec précision. Du point de vue archéologique, l'opération a principalement mis en évidence un aménagement limité du rebord de l'ancienne dépression, vers la fin du Moyen Âge. Le dernier niveau de remblais a été recoupé par la fondation d'un petit muret, daté globalement des XVIe-XVIIe siècles. L'aménagement de la dépression, la concentration de matériel archéologique et le muret confirment ainsi la proximité d'une occupation (ferme ?).
Complete list of metadatas

https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02294980
Contributor : Vaiana Vincent <>
Submitted on : Monday, September 23, 2019 - 10:33:48 PM
Last modification on : Tuesday, September 24, 2019 - 1:23:14 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02294980, version 1

Citation

Alain Henton, Laurent Deschodt, Vaiana Vincent, Rudy Debiak, Jean-Marie Favier. Trith-Saint-Léger, Nord, îlot des Fontaines. Traces d'occupation médiévale et approche géomorphologique en bordure de l'Escaut : rapport de diagnostic. [Rapport de recherche] Inrap Nord-Picardie. 2010. ⟨hal-02294980⟩

Share

Metrics

Record views

14