Partial cross-section of the scarp plain (schelde bassin, north of France). Stratigraphy and palaeogeographic evolution from Upper Pleniglacial to recent Holocene

Résumé : La plaine de la Scarpe est une vaste dépression développée dans les sables marins éocènes entre les pays de la Pévèle et de l'Ostrevant. Une « plaine haute » au nord se distingue d'une « plaine basse » au sud. Le remplissage est essentiellement sableux (en partie tourbeux dans la plaine basse). La plaine est ponctuée de nombreux micro-reliefs. Les petits cours d'eau qui la drainent sont en inadéquation avec son gabarit. La pose d'un gazoduc à travers la plaine a été précédée de sondages archéologiques. Nous présentons la stratigraphie sous la forme d'un long transect partiel et nous proposons un scénario d'évolution de la plaine depuis le Pléniglaciaire supérieur weichselien. La majeure partie de la sédimentation quaternaire est constituée de lits sableux qui alternent avec des lamines limoneuses. Cette nappe alluviale, corrélable à l'Older coversand I de la zone sableuse, s'est déposée en tout point de la plaine sous un régime hydrologique périglaciaire très contrasté au cours du Pléniglaciaire supérieur weichselien (datations OSL aux environs de 34, 21 et 20 ka). Des avulsions répétées de chenaux larges et peu profonds ont laissé des traces de défluviation dans la microtopographie. La plaine haute est assimilable à des cônes de déjections très étalés issus de la Pévèle. A la fin du Pléniglaciaire supérieur weichselien, dans une ambiance climatique plus sèche, de petites dunes allongées (sable ou alternances de sable et de loess) se forment au centre de la plaine ou s'adossent contre le talus bordier de la Pévèle (datations OSL aux environs de 19 et 15 ka). Cette phase semble être au moins en partie contemporaine du Beuningen gravel bed de la zone sableuse. Une ultime phase de déflation est attribuée au Dryas récent. Plus modeste encore, ce dernier dépôt éolien se présente sous la forme d'une nappe peu épaisse mais continue , limitée à une large partie sud de la plaine. Les cours d'eau tardiglaciaires et holocènes, légèrement incisés, occupent le dernier état de chenaux pléniglaciaires (datations 14 C des remplissages à partir de 12 345 BP). Les anciens chenaux peuvent alors constituer le lit majeur des petits cours d'eau tardiglaciaires-holocènes. Au cours de l'Holocène, la nappe remonte et la tourbe envahit les zones les plus basses de la plaine. L'ennoiement tourbeux, étendu mais souvent peu épais, exploite et estompe la topographie héritée du Pléistocène. Trois systèmes chenalisés tardiglaciaires-holocènes (deux chenaux secondaires de la Scarpe et un affluent) ont été recoupés. Nous détaillons deux d'entre eux. Le méandre de Vred a conservé les traces d'une occupation archéologique (structure de franchissement de l'Âge du Bronze, environ 1000-800 av. J.-C.) et de l'impact de la capture anthropique en amont de la Satis au Haut Moyen Âge (dépôt d'inondation limoneux travertineux).
Complete list of metadatas

Cited literature [69 references]  Display  Hide  Download

https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02055109
Contributor : Laurent Deschodt <>
Submitted on : Sunday, March 3, 2019 - 8:44:10 AM
Last modification on : Friday, October 4, 2019 - 1:21:27 AM
Long-term archiving on : Tuesday, June 4, 2019 - 12:46:26 PM

File

Deschodt et al. 2012_gazoduc S...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Citation

Laurent Deschodt, Pierre-Gil Salvador, Philippe Feray, Jean-Luc Schwenninger. Partial cross-section of the scarp plain (schelde bassin, north of France). Stratigraphy and palaeogeographic evolution from Upper Pleniglacial to recent Holocene. Quaternaire, Centre National de la Recherche Scientifique, 2012, 23 (vol. 23/1), pp.87-116. ⟨10.4000/quaternaire.6116⟩. ⟨hal-02055109⟩

Share

Metrics

Record views

28

Files downloads

47