The Magdalenian open site of the Hauts de Buffon in Montluçon (Allier, France) - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Gallia Préhistoire – Préhistoire de la France dans son contexte européen Year : 2017

The Magdalenian open site of the Hauts de Buffon in Montluçon (Allier, France)

Le site Magdalénien de plein air des Hauts de Buffon à Montluçon (Allier, France)

(1, 2) , (1) , (3)
1
2
3

Abstract

The excavation of the open-air site of “Hauts de Buffon” led to the study of a Magdalenian occupation made up of two concentrations several metres apart. In the absence of faunal and organic remains, the study is only based on the abundant lithic industry discovered at the site. This latter is similar in each locus and post-depositional phenomena did not modify the general organization of the remains preserved in the only archaeological level identified. This good general conservation brought to light the complexity of the activities carried out on site, as well as the different behaviours linked to the acquisition of raw materials and techno-economic activities. The raw materials brought to the site show that procurement was mainly centred on distant materials from the south of the Paris Basin, but also from Limagne in Auvergne. This behaviour indicates the anticipation of raw material needs, but also the high mobility of the site ocupants, as shown by the exportation of finished (non-retouched and retouched) products from the site. The different characteristics of the raw materials brought to the site are used for different debitage aims. The lithic industry combines good quality distant raw materials with the production of well-made laminar blanks, knapped with an organic hammer, following an elaborate schema. Local and very accessible raw materials are reserved for simplified laminar production obtained with a soft mineral hammer. The bladelets result mostly from separate production on small modules. These technological aims are also visible for blank management, with blades used as blanks for domestic tools and bladelets for armatures. The panoply of retouched tools links the occupation to the Recent Magalenian, but also offers the possibility of identifying hunting and domestic activities. These activities are well represented from a spatial perspective. Each locus shows a relatively complex organization with specific activity areas and other more versatile areas, used for production and consumption. The presence of structures of blocks in locus 2 implies that the site was used over a relatively long period of time, with recurrent installations.
La fouille du site de plein air « Hauts de Bufffon » a permis d’étudier une occupation magdalénienne constituée de deux concentrations séparées de quelques mètres. En l’absence de restes fauniques et organiques, l’étude s’appuie uniquement sur l’abondante industrie lithique mise au jour. Cette dernière est homogène au sein de chaque locus et les phénomènes postdépositionnels n’ont pas modifié l’organisation générale des vestiges conservés dans l’unique niveau archéologique identifié. Cette bonne conservation générale a permis de mettre en avant la complexité des activités réalisées sur place, ainsi que les différents comportements liés à l’acquisition des matières premières et aux activités techno-économiques. Les matières premières introduites sur le site montrent un approvisionnement en matériaux allochtones orienté vers les formations du sud du bassin parisien, mais également de la Limagne d’Auvergne. Un tel comportement dénote à la fois une forte anticipation des besoins au niveau de l’acquisition des matériaux, mais aussi une grande mobilité des occupants du site qui se traduit par des exportations de produits finis (bruts et retouchés) hors du site. Les différentes spécificités des matières premières introduites sur le site sont ensuite mises à profit au niveau des objectifs du débitage. L’industrie lithique associe ainsi les matières premières allochtones et de bonne qualité à la production de supports laminaires de belle facture, détachés au percuteur organique selon un schéma élaboré. Les matières premières locales et très accessibles sont réservées à une production laminaire simplifiée obtenue au percuteur tendre minéral. Les lamelles quant à elles résultent d’une production majoritairement autonome sur des petits modules. Ces objectifs technologiques se retrouvent ensuite au niveau de la gestion des supports, les lames servant de supports aux outils domestiques d’extrémité et les lamelles aux armatures. La panoplie des outils retouchés, outre le fait qu’elle permet un rattachement de l’occupation au Magdalénien récent, offre la possibilité d’identifier des activités cynégétiques et domestiques. Ces pôles d’activités prennent toute leur dimension lorsqu’on les aborde sur le plan spatial. Chaque locus montre ainsi une organisation plus ou moins complexe où se dessinent des aires d’activités spécifiques et d’autres plus polyvalentes, orientées vers la production et la consommation. La présence d’aménagements de blocs au sein du locus 2 permet d’envisager une certaine pérennité de l’occupation alors qu’à l’échelle du site, une récurrence des installations peut être envisagée.
Fichier principal
Vignette du fichier
GP_57_127-123_PASTY.pdf (28.89 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01745866 , version 1 (18-12-2019)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Jean-Francois Pasty, Michel Piboule, Philippe Alix. Le site Magdalénien de plein air des Hauts de Buffon à Montluçon (Allier, France). Gallia Préhistoire – Préhistoire de la France dans son contexte européen, 2017, 57, pp.127-223. ⟨10.4000/galliap.590⟩. ⟨hal-01745866⟩
162 View
148 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More