Campelle Sottana : Haute-Corse (2B), Pietracorbara : Rapport de diagnostic

Résumé : Le diagnostic a mis en évidence deux types d’occupation. La première, révélée à partir du mobilier céramique, peut être datée du Bas-Empire. Il se compose de fragments de tuile à rebord, d’amphore et de tessons de céramique commune claire. L’ensemble peut être rattaché à des importations d’Afrique du Nord, probablement de Tunisie. Le mobilier provient exclusivement de la pointe sud de la zone diagnostiquée. Il est essentiellement présent en surface. L’absence de toute structure et artefact venant compléter cet ensemble ne permet pas d’identifier clairement l’occupation. La seconde est caractérisée par des murs en pierre sèche. Ils délimitent des espaces, dont le marquage d’une grande parcelle, structurée par un enclos au sud ouest et un espace plus petit au sud-est (cour ?). Ces subdivisions sont probablement à mettre en parallèle avec des pratiques d’élevage. Les limites générales de la parcelle sont visibles sur le cadastre napoléonien, sauf à l’est, ce qui suppose un découpage plus récent (après 1860). Seul un mur affleurant a été mis au jour lors de cette opération. Il suit un axe est-ouest et participe à la fermeture d’un petit espace au sud. L’absence de niveau de circulation dans ces différents espaces ne permet pas de mettre en lien le mobilier céramique à ce système de cloisonnement, ni d’envisager une plage chronologique précise.
Mots-clés : élevage
Type de document :
Rapport
[Rapport Technique] FA08018501, Inrap. 2014, 66 p
Liste complète des métadonnées

https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-01499214
Contributeur : Maxime Seguin <>
Soumis le : vendredi 31 mars 2017 - 09:33:07
Dernière modification le : mardi 9 janvier 2018 - 09:56:07

Identifiants

  • HAL Id : hal-01499214, version 1

Collections

Citation

Adeline Barbe, Eric Henry, Maxime Seguin. Campelle Sottana : Haute-Corse (2B), Pietracorbara : Rapport de diagnostic. [Rapport Technique] FA08018501, Inrap. 2014, 66 p. 〈hal-01499214〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

32